mardi 16 janvier 2018

Brèves du 16-01-2018



Plus longues... c'est chiant




Les opérateurs mobiles s'engagent à éliminer les zones blanches
On n'a pas fini de bronzer sous les antennes !



Le chirurgien qui avait tatoué le foie de ses patients échappe à la prison
Alors finalement, ce qui est tatoué est à moué ?



Santé : On a testé une appli qui soulage les acouphènes
Comment ? On a testé une appli qui soulage les acouphènes. Comment ? On a testé une appli qui soulage les acouphènes. Comment ?

lundi 15 janvier 2018

Le Pirée est derrière nous

Publié aux Impromptus Littéraires d'après le TRIPLE thème, excusez du peu !
- Échoué(e) sur une île déserte avec ma vache
- Faut pas plaisanter avec la fée Chocolat !
- J’en suis déjà à ma troisième vie




15 janvier 2018 - Quelque part en mer Egée


Ce matin, je crois bien avoir remporté une victoire; j'ai montré à Marguerite comment ramer. On ne peut pas dire qu'elle apprenne vite mais je préfère qu'elle me seconde sur ce radeau de fortune au lieu de ruminer sur son sort à longueur de temps.
Depuis notre départ précipité d'Athènes par le port du Pirée on a déjà dépassé Kea et Kithnos mais on a encore de la route jusqu'à Despotiko.
"Noyés de bleu sous le ciel grec un bateau, deux bateau, trois bateaux s'en vont chantant" chantait autrefois Dalida; j'aimerais la voir à notre place.
J'ai souvent entendu dire "le Pirée est derrière nous" et j'espère que c'est vrai
J'ai rencontré Marguerite il y a trois jours sur le grand marché d'Athènes; j'ai tout de suite été séduit par cette grande blonde métissée aux yeux de velours et par sa robe rouge foncé à ventre blanc.
C'est fou comme le monde est petit... elle est de Montbéliard et moi de Belfort !
Elle s'affichait à 800€. Chez nous on dit "dans le Doubs abstiens-toi" mais là on était à Athènes alors je l'ai marchandée – Marguerite n'aime pas quand je dis marchandée, elle trouve que ça fait pute – pour 50€, c'est tout ce que m'avait laissé Germaine en me quittant.
Faut dire que c'est Germaine qui avait voulu voir Athènes et on a vu Athènes jusqu'à ce qu'elle s'entiche d'un dieu de l'Olympe, un prénommé Nikos – belle gueule, gros biscotos et présentateur sur Omega TV – qui a aussitôt voulu me faire la peau et plus si affinités.
Si notre séjour était à prix dégriffé, Germaine n'avait pas perdu les siennes et elle avait alpagué son présentateur olympique dès notre arrivée au Royal Olympic Hôtel.
Parait que Nikos ça veut dire "celui qui mord" alors quand il m'a dit "Tha su pio to ema" (Google Translate traduit ça joliment par : Je vais boire ton sang) je n'ai pas demandé mon reste et je suis allé me faire voir ailleurs.
Ce pays est vraiment fantaisiste, ici toutes les femmes s'appellent hellène; ça doit pas être évident pour draguer.
J'avais conservé un dépliant touristique dans ma poche alors Marguerite et moi on n'a pas eu trop le choix... ça serait Despotiko, un îlot rocheux inhabité limite inhospitalier dans l'archipel des Cyclades; au moins on nous foutrait la paix et Germaine ne risquait pas de venir m'y chercher quand elle serait lassée de son grec buveur de sang !


Germaine avait meublé ma deuxième vie, si je compte celle que j'avais partagée avec Filou mon cochon d'Inde avant ce funeste barbecue, mais à 8 ans ça ne compte pas vraiment.
Dans cette deuxième vie je l'appelais amoureusement ma fée Chocolat, rapport au prix de Miss Chocolat qu'elle avait remporté au comice agricole de Fessenheim où on la connaissait plus sous le nom de L'excitée du Bas-Rhin.
Il fallait la voir défiler sous les sunlights dans son fourreau dégoulinant praliné-chocolat-menthe; tout le public s'était régalé et moi je la mangeais des yeux en attendant mieux.
Ce jour-là elle avait gagné son poids en ganache, un quintal de chocolat blanc que j'avais "aussi" eu du mal à faire rentrer dans la 4L.
J'ai jamais aimé le chocolat blanc malheureusement faut pas plaisanter avec la fée Chocolat; je me suis efforcé d'en grignoter du bout des dents pendant des semaines mais le coeur n'y était pas... et puis il y a eu Athènes et vous connaissez la suite...


Marguerite a l'air d'avoir assimilé la technique de la rame et je l'observe pagayer avec intérêt; à bord du radeau je ne veux pas de tire-au-flanc.
J'ai essayé de l'appeler Margharita pour faire couleur locale mais elle m'a envoyé promener, si tant est qu'on puisse se promener sur un radeau de fortune. "Pourquoi pas tequila, tant qu'tu y es ?" avait-elle mugi.
C'est vrai que depuis trois jours qu'elle ne bouffe que du plancton son lait a un arrière-goût de demi-sel – sans compter les flatulences – mais faut pas que je fasse la fine bouche... j’en suis déjà à ma troisième vie et je ne peux pas me permettre de la rater


Brèves du 15-01-2018



Plus longues... c'est chiant




Hawaï : Un employé se trompe de bouton et envoie une alerte Missile balistique
« Bouton de merde » dirait Donald Trump



USA : Nouvelle boisson à la mode : l'eau « brute » non filtrée, non traitée
Un retour aux sources



Saint Brieuc : Ivre, le septuagénaire fait 17 tours de rond-point pour échapper à la police
Petit bras pour quelqu'un qui a connu le 78 tours

dimanche 14 janvier 2018

Brèves du 14-01-2018



Plus longues... c'est chiant




Arabie saoudite : Premier salon automobile réservé aux femmes
Les roues des voitures seront voilées



Paris : Deux agents contrôleurs de stationnement déclarés positifs au cannabis et l'un d'eux conduisait sans permis
Ils voyaient des papillons partout...



Adolescent, Macron a écrit un roman « un petit peu cochon »
50 nuances croquignolesques ?

samedi 13 janvier 2018

Brèves du 13-01-2018



Plus longues... c'est chiant




La Suisse interdit désormais de plonger les homards dans l'eau bouillante
pas de quoi rougir d'une telle décision



Selon Trump, les USA pourraient « en théorie » revenir dans l'accord de Paris
Avec les théories on pourrait croire au réchauffement climatique



Trump ne veut pas d'immigrés venant de « pays de merde »
Sait-il seulement où est le Tititcaca ?

Arbre à came et force centripète

Publié aux Défis Du Samedi sur le thème du vilebrequin


J'emmenais Germaine en week-end à La Baule "for the first time" quand à peine sortis de La Garenne-Colombes j'ai entendu un bruit anormal sous le capot de ma Passat TDI Bluemotion de 1982.
J'ai levé le pied en demandant sans espérer une réponse de ma passagère : "Tu trouves pas qu'ça manque de couple ?"
Incrédule, Germaine m'a regardé et a quand même répondu : "J'sais pas... ça fait qu'une semaine qu'on est ensemble"
Visiblement ses notions de couple moteur se limitaient à des supputations conjugales aussi n'entrai-je pas dans les détails de la transformation du va-et-vient linéaire en mouvement rotatif qui nous auraient emmené sur un terrain scabreux peu productif dans l'instant présent... et susceptible de tacher ma banquette arrière en cuir à massage ventilé.
Puisqu'il y avait urgence j'ai stoppé sur la bande d'arrêt du même nom, celle qui vous garantit deux minutes trente de survie par temps clair.
"On va ménager l'arbre à came" dis-je en soupirant.
Germaine ouvrait des yeux ronds : "T'en as? J'osais pas te d'mander..."
J'ai répondu mécaniquement : "On fume pas dans ma voiture"
Cette fois c'est Germaine qui s'est mise à soupirer.
A quoi bon lui parler de l'utilité du système bielle-manivelle et de la force centripète ?
J'avais fini par parler tout haut malgré moi.
"La force centripète" a t-elle répété "c'est donc ça l'odeur ? J'osais pas te d'mander..."
Ca faisait deux fois en une semaine qu'elle n'osait pas me d'mander... et ça commençait à faire beaucoup.
Alors je me suis écrasé à propos de l'excentricité des manetons, de l'alésage des pistons et du poids des masselottes.
A quoi ça servait que le type de Passat y se décarcasse à faire une TDI Bluemotion ?
J'avais joué la sécurité en prenant un moteur en V avec une bielle "maîtresse" articulée sur le maneton, et une bielle "secondaire" articulée sur la bielle maîtresse.
Malencontreusement j'avais pensé à voix haute!
"C'est ça! T'as une maîtresse! J'aurais dû m'en douter" a t-elle explosé en labourant de ses griffes manucurées son siège en cuir à massage ventilé.

J'ai tenté de calmer le jeu : "J'ai parlé d'une bielle maîtresse, Bichette, pas d'une vieille maîtresse... et si je devais en avoir une, ça ne serait pas une vieille"
Je m'enfonçais lamentablement.
"Tu vois, t'avoues que t'as une maîtresse, mufle !" rugit-elle en attaquant l'airbag passager, la seule chose à ne pas attaquer sur une Passat TDI Bluemotion de 1982 !

J'ai réalisé que dans le cycle admission, combustion/détente, compression, échappement on était plus près de la combustion et de l'échappement que de la détente... mais quand l'airbag lui a explosé dans la tronche, le silence est revenu.
Je devais dire quelque chose à tout prix : "ça doit v'nir du vilebrequin".
Elle était furax, bien comprimée mais furax : "Bien sûr, c'est toujours la faute des autres avec toi, c'est qui ce vil Brequin... ou plus surement cette vile Brequin ?"
Je lui ai tendu un kleenex: le sang séché sur du cuir lacéré ça coûte un bras.
Germaine pleurnichait doucement alors j'ai remis le moteur en route : "Tu veux pas sortir écouter le moteur , Bichette ?"
Pas facile de sortir avec une montgolfière qui s'est invitée entre le pare-brise et le siège, alors j'ai poussé... pas Germaine mais le moteur pour entendre rugir mon vieux tigre.

Finalement Germaine est sortie au moment où passait un gros routier sympa, les gros routiers sont souvent sympa, pas les chétifs bizarrement.
Celui-là a pris Germaine, enfin je crois puisque je ne l'ai pas retrouvée.
J'ai repris la route direction La Garenne-Colombes et l'atelier de mon garagiste Mr Lapin; oui je sais, un Lapin à La Garenne ça fait rire mais j'sais pas pourquoi.
Et le verdict est tombé en même temps que ma mâchoire : "C'est l'vibrequin, M'sieur Vegas" et il a ajouté "c'est l'problème sur les moteurs en V avec une bielle maîtresse articulée sur le maneton, et une bielle secondaire articulée sur la bielle maîtresse"
J'ai répondu machinalement : "Une vieille maîtresse ça doit être plus fiable, même avec des heures de route"
Mr Lapin a ouvert des yeux ronds : "Sans vilebrequin on avance moins vite"

J'avais pas compris que c'était de l'humour, j'ai osé demander : "Vous auriez pas une voiture sans vilebrequin, des fois ?"
Il se gratta la tête, les garagistes se grattent souvent la tête, allergie à la graisse sans doute : "Pour ça faudrait passer à l'électrique, M'sieur Vegas"
"A l'électrique? Vous en avez là pour voir ?" ai-je demandé.
Il m'a tapé sur l'épaule comme si on était potes alors qu'il était juste le docteur de ma vieille Passat malade du vilebrequin.
"Essayez Zoé, elle est libre" a t-il dit avec un clin d'oeil malicieux "elle est facile, pas exigeante et surtout silencieuse"
Je m'demandais si elle serait plus silencieuse et moins exigeante que Germaine.
J'ai dit bêtement : "D'accord, si elle veut bien..."
Mr Lapin m'a regardé bizarrement : "Elle est prête, elle est là sur le trottoir"
Je sais pas c'qu'y m'a pris, j'ai déguerpi... les putes c'est pas mon truc.

vendredi 12 janvier 2018

Brèves du 12-01-2018


Plus longues... c'est chiant

Lu dans Libé : Sandale du lait contaminé Lactalis : A qui le tour ?
Libé... un coup de pompe ?



Bingo : La disparition de la taxe d'habitation donnera lieu à un nouvel impôt « plus juste »
Ouf ! On vient d'échapper à un nouvel impôt « moins juste » !



Espagne : Le « mort » se réveille au moment de l'autopsie
Un brin chatouilleux ?