samedi 17 avril 2021

C'est un signe

 

Publié au Défi Du Samedi sur le thème tonitruant du Klaxon




Au feu rouge infini, ennuyeux, je klaxonne

aux petits vieux courbés, piétinant, je klaxonne

à la pouffe échassée Louboutin, je klaxonne

à l'accro au smartphone, aimanté, je klaxonne


Aux accents italiens d'un trois tons, je m'étonne

le bolide a freiné, rutilant, je bouillonne

la pouffe y est montée, déchaussée, la couillonne

je repars dégoûté, écoeuré je klax …


J'en étais là de l'écriture de mon défi hebdomadaire quand j'entendis corner dans la rue.

Je dis corner car mon grand-père disait corner puisque son père disait corner à l'époque où on portait des cornes.
A mesure que je descends l'escalier, le bruit de la corne s'intensifie et je l'évalue à une centaine de décibels, entre la tondeuse à gazon et le marteau-piqueur mais moins bruyant que les crises de Germaine qui peuvent atteindre ce que les acousticiens nomment – sans connaître Germaine – le seuil de la douleur.

Ça ne peut pas être Germaine qui pour l'heure ronfle dans la chambre à un niveau que les acousticiens nomment – sans connaître Germaine – le bruit d'une chambre à coucher.

J'ouvre la porte sur la rue, convaincu d'y trouver le fourgon du facteur ou quelque livreur excité de chez Amazon et devinez qui je trouve, piétinant sur le paillasson ?

Comment pourriez-vous deviner ?
Comment sauriez-vous qu'avant hier je me suis fait refourguer un cygne sauvage chez Animalus ?

Pour cause de grippe aviaire je suis reparti avec cette bestiole alors que je venais y chercher des poules naines.

Croyez-moi sur parole, un cygne sauvage ça klaxonne, ça trompette, parfaitement !

Demandez à mes voisins si vous ne me croyez pas.
Par contre j'ignore ce que ça bouffe, à part le rosier grimpant de Germaine et ses roses trémières …

En attendant Donald s'impatiente – on l'a appelé Donald – et quand un cygne klaxonne comme ça, c'est un signe … il veut bouffer.

Je voulais lui refiler notre vieux pain rassis mais Germaine exige qu'on lui donne cinq fruits et légumes par jour.

Ça n'a pas fini de corner entre nous deux, j'ai déjà les oreilles qui sifflent !

Où en étais-je ? Ah oui : je repars dégoûté, écoeuré je klaxonne.






2 commentaires: